Ivan Bounine , Ivan Bounine

Ivan Alekseïevitch BOUNINE, poète et romancier, premier Russe à recevoir le prix Nobel de littérature en 1933, est né en 1870 à Voronej, d’une famille noble et pauvre. Il passe son enfance et son adolescence au cœur de la nature et en garde toute sa vie une empreinte profonde.
En 1901, il se voit attribuer le prix Pouchkine de l’Académie russe pour ses talents de poète et la qualité de ses traductions. Mais Bounine est avant tout un prosateur. Avec son ami Tchekhov, il partage ses points de vue esthétiques et philosophiques. Il admire Tolstoï, dont les préoccupations pour le peuple sont aussi les siennes. Il renoue avec la tradition réaliste classique de Tourgueniev, dont il hérite la langue pure, précise et mélodieuse.

Ayant condamné la révolution, Bounine se réfugie dès 1920 à Paris, puis à Grasse en 1923. 

Les liens entre l’activité créatrice d’Ivan BOUNINE et la Ville de Grasse sont indissociables.  
Bounine est immédiatement subjugué par Grasse, qui possède à ses yeux toutes les vertus : l’altitude ouvrant sur un panorama aux horizons infinis où se profilent simultanément la mer et la montagne, un air à la fois doux, parfumé et stimulant, une vieille ville immuable et en même temps peuplée et active. 

Dans un premier temps, il loue, avec son épouse Véra, la villa « Mont-Fleuri » dotée d’un parc magnifique dont le propriétaire est le maire de Grasse, Monsieur Rouquié. Cette demeure s’appelle désormais « La Rivolte » et existe toujours.

Deux ans plus tard, il loue une maison voisine, située un peu plus haut, toujours à Monsieur Rouquié : la villa « Belvédère ». Bounine gardera pour elle une prédilection car la vue qu’elle offre sur la mer et le massif de l’Estérel sera pour lui une source d’inspiration. C’est là qu’il écrit La Vie d’Arséniev. Il sera avisé à Grasse de l’attribution du prix Nobel de littérature, alors qu’il se trouve au cinéma de la ville. Seuls les mois d’hiver sont passés à Paris en manifestations littéraires.

Mais arrive la guerre et, en septembre 1939, Bounine et son épouse quittent la villa pour toujours. Ils louent la villa « Jeannette » sur la route Napoléon, perchée sur une hauteur au-dessus de Grasse. C’est dans ce cadre enchanteur que Bounine vécut toute la seconde guerre mondiale.

Grasse, libérée le 24 août 1944, Ivan Bounine écrit :
« Ce que nous avions sur le cœur était impossible à décrire, descendant en ville, je ne reconnaissais pas la foule habituelle des Grassois. De joie, tous les visages étaient transfigurés. Ils avaient tous embelli. J’entrais dans un café et pour fêter l’événement, je commandais un double cognac. Le patron sortit une bouteille magnifique, me servit copieusement et annonça à la cantonade : « aujourd’hui, tout est gratuit ! » Je n’avais jamais bu un si bon cognac et surtout parmi des Français remplis d’une joie totale. Les larmes m’en montèrent aux yeux. »

Ivan Bounine quitta définitivement Grasse pour Paris le 1er mai 1945.

Il s’éteint à Paris en 1953.
 

LES DEMEURES GRASSOISES D’IVAN BOUNINE

• Villa La Rivolte - (Anciennement Mont-Fleuri) - Chemin des Lierres
Belle demeure du XIXe siècle, transformée en chambres d’hôtes.
Au nord de Grasse. Le chemin des Lierres donne dans le boulevard Alice de Rothschild.

• Villa Belvédère - Avenue Henri Bénard
Prendre la direction du Jardin de la Princesse Pauline. A la statue de Bounine, se tourner face à la mer, sur le trottoir de gauche, emprunter le chemin du Vieux Logis, descendre les escaliers. Une plaque concernant Bounine est apposée à l’entrée de la propriété.

Villa Jeannette - 35 boulevard Georges Clémenceau
Route Napoléon. Avant le parking de la piscine Altitude 500, à gauche.
Une plaque commémorative est fixée sur le rocher, à l’entrée de la propriété.

 

Plus d’information : 
L’association des amis d’Ivan Bounine                     
68 rue Villiers de l’Isle-Adam                               
75020 Paris
+33(0)1 46 36 47 09

 

Statue d'Ivan Bounine - Jardin de la Princesse Pauline
Peinture de La Villa Belvédère « hantée par le fantôme de Bounine » par Nikolaï KOJOUKHOVSKI

 

En savoir plus sur Ivan Bounine (Français/Russe)


S'y rendre :


Histoire, Patrimoine

Commune(s) Associée(s) :

Carte / Géolocalisation

43.665636472152, 6.9274806976318

Accessible PMR
Désactivé