orgues cathédrale , orgues cathédrale

Depuis le XVIIe siècle, la cathédrale a accueilli quatre orgues de tribune.
L’orgue actuel est celui de Frédéric Jungk, réalisé en 1855, inauguré par Lefébure-Wely, organiste à l’église de la Madeleine à Paris. Démonté en 1978, il retrouve sa place en 1981, au-dessus de l’entrée principale, après une nécessaire rénovation.

L’instrument est doté de deux buffets, celui du grand orgue, en retrait de la tribune, celui du positif en légère saillie, au milieu d’un garde-corps orné de dix demi-balustres. Tourelles et plate-faces du buffet du grand orgue - compartiments où sont logés les tuyaux à bouche - sont agrémentées de sculptures de belle facture, Sainte Cécile, le roi David et deux anges allongés désignant une croix, aux extrémités trilobées, insérée au milieu du fronton en arc brisé. Un angelot orne la plate-face centrale.
Le buffet du positif se compose de trois plate-faces séparées par quatre demi- balustres : il a été reconstruit lors de l’embellissement de l’instrument en 1981.

Sur le plan technique l’orgue Jungk était muni d’une traction mécanique.
Les claviers du grand orgue et du récit comportaient 54 notes, le pédalier 25. Les 31 jeux se répartissaient ainsi : 15 au grand orgue, 10 au récit, 6 au pédalier.
En 1978, l’instrument est confié à la maison Tamburini, située à Crema, en Lombardie, pour le restaurer et l’agrandir. D’importantes transformations ont lieu, notamment la réinstallation de la traction mécanique abandonnée pour une transmission pneumatique en 1950, l’ajout d’un positif, l’augmentation du nombre de jeux. Il est inauguré le 22 novembre 1981 par Jean Wallet, titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Nice.
 
Quelques dates
- 1633 : Premier orgue de la cathédrale, détruit lors de l’incendie de 1795 1798 Achat de l'orgue des Réformés de Marseille
- 1807 : Installation d’un orgue de Luigi Ciurlo-Roccatagliata, facteur d’orgues à Santa Margherita, en Ligurie
- 1840 : Rénovation de l’instrument par Joseph Meyer, facteur d’orgue à Gillette 1855 Acquisition d’un orgue construit par Frédéric Jungk de la manufacture
Feuga à Toulouse
- 1878 : Réparations exécutées par Federico Valoncini, facteur d’orgues à Nice 1907 Travaux réalisés par les frères Vignolo de Nice
- 1950 : Mise en place d’une transmission pneumatique par Maurice Puget, facteur d’orgues à Toulouse
- 1981 : Remise en état, agrandissement de l’instrument par la maison Tamburini située à Crema, en Lombardie


Composition de l’orgue
Trois claviers de 54 notes : positif, grand orgue, récit Un pédalier de 40 notes
40 jeux répartis sur les trois claviers et le pédalier


Jeux du Positif
Bourdon 8’- Flûte 8’- Doublette 2’- Montre 4 - Nasard 2 2/3 Cromorne 8 - Tierce 1 3/5’- Plein-jeu IV

Jeux du Grand Orgue
Salicional 16 - Bourdon 16 - Salicional 8’ - Bourdon 8 - Montre 8’ Dulciane 4’ - Prestant 4 - Doublette 2’- Fourniture 4’ - Cymbale 4’ Bombarde 16’ - Cornet harmonique V - 1ère trompette 8’
2ème trompette 8’ - Clairon 4’

Jeux du Récit
Gambe 16’ - Salicional 8’- Bourdon 8’ - Flûte harmonique 4’
Octavin 2’ – Trompette 8’ – Cor anglais 16’ – Hautbois 8’ – Plein-jeu III Voix humaine 8’
Jeux du Pédalier
Contrebasse 16’ – Flûte 8’ – Quinte 10 2/3’ – Flûte 4’ Trompette 8’ – Ophicléide 16’ – Clairon 4’

 

Source : Service Ville d'Art et d'Histoire
Renseignements : 04 97 05 58 70

 



S'y rendre :

Cathédrale Notre-Dame du puy
Place du Puy
06130 GRASSE


Patrimoine

Commune(s) Associée(s) :

Carte / Géolocalisation

43.657874930241, 6.9246053695679

Accessible PMR
Désactivé