La Roquette Sur Siagne

Point Info Tourisme
Médiathèque municipale
888, Avenue de la République
06550 La Roquette-sur-Siagne
Tél : +33 (0)4 92 19 10 60
tourisme@laroquettesursiagne.com
www.laroquettesursiagne.com



La Roquette-sur-Siagne est une agréable bourgade située sur la bordure ouest des Alpes-Maritimes, entre mer et montagne, à 10 km de Cannes et seulement 4 km de Mougins. Paisiblement installée sur les hauteurs dominant la mer, La Roquette-sur- Siagne offre un vaste panorama de Théoule jusqu'à la rade de Cannes.
Un compromis idéal pour les vacances : La Roquette est à la fois proche d'une grande ville et de la mer, (10 km) et vous pourrez rejoindre les plages rapidement, faire du shopping en ville et vous balader sur la Croisette. Si au contraire vous préférez la campagne et le calme, vous pourrez vous reposer à l'écart de l'agitation urbaine et de la foule de la Côte.
A votre tour, lorsque vous vous baladerez dans les rues du village, vous serez sous le charme de ce village plein de caractère. Vous ne pourrez pas manquer sa grande place ombragée de platanes où les anciens du village se retrouvent pour discuter paisiblement assis sur les bancs.

Les incontournables :

- La promenade du Béal : à quelques mètres de la chapelle Saint Jean débute la promenade du Béal, chemin piétonnier qui relie le quartier Saint Jean à l’Espace Culturel et Sportif de la Roquette. Cette promenade longe le canal du Béal. Ce dernier fut construit au XVe siècle par les moines de Lérins pour rendre fertiles les plaines riveraines de la Siagne et faciliter la mise en eau des rizières, l’objectif étant de favoriser le repeuplement de ces territoires, désertés suite aux crises de la fin du Moyen-Âge.

- La chapelle saint Jean : à l’emplacement de la chapelle saint-Jean se trouvait autrefois la chapelle Saint-Georges. Durant la Révolution, de nombreux bouleversements vont alors se succéder. D’abord brûlée suite à l’abolition du culte puis vendue, la chapelle fut transformée en grange et écurie par le nouveau propriétaire. La chapelle ne sera reconstruite qu’en 1850 et sera cette fois-ci dédiée à Saint-Jean, le but étant de conjurer le mauvais sort. Inaugurée en 1856, la chapelle continue aujourd’hui encore à être fréquentée. L’aspect extérieur fut quant à lui transformé en 2006 en un petit jardin invitant touristes et habitants au repos, à l’ombre des grands platanes.

Dormir sur la commune...