Tour de l'évêque , palais épiscopal

PALAIS EPISCOPAL Actuel Hôtel de ville,
Place du Puy

Il subsiste du palais épiscopal médiéval une tour de tuf à la fonction d’abord défensive, reliée par une triple arcature, en calcaire rosé, à un bâtiment quadrangulaire, en calcaire blanc, abritant le palais à proprement parlé ainsi qu’une chapelle. La construction de l’ensemble pourrait être daté du dernier quart du XIIIe siècle ou au XIVe siècle.

La tour daterait du début du XIIIe siècle. L’accès se faisait, au premier étage, au moyen d’une échelle amovible. L’édifice possède cinq niveaux, il a perdu son couronnement défensif mais nous pouvons restituer un hourdage de bois qui s’ancre dans les trous de boulins, régulièrement espacés, à son sommet.

Le palais épiscopal actuel est composé de deux longs corps de bâtiments, parallèles à la cathédrale et articulés autour d'une cage d'escalier du XVIIIe siècle.
L’édifice actuel comporte deux accès : une entrée principale située au sud, sous le passage voûté entre la cathédrale et le palais, et une entrée au nord-ouest, en contrebas de la tour, précédée de la cour d’honneur. Cet espace est fermé par un grand portail aux armes de la ville et abrite une fontaine adossée du XIXe siècle présentant une allégorie de la ville, capitale des parfums.

La salle synodale - salle d’assemblée du diocèse (actuelle salle du conseil municipal), se situe au dessus du tinel. Elle est éclairée au nord par des baies géminées et triple. Le mur sud était percé de fenêtres à lancettes. Le soin particulier dont ont fait l’objet les ouvertures, atteste l’importance de cette salle au sein du palais épiscopal. 

La chapelle de l’évêque (actuelle chapelle des mariages) se remarque aisément de l’extérieur : cet édifice est le plus décoré du groupe épiscopal. Les culots des petits arcs qui longent la toiture sont tous sculptés : figures animales, humaines et même l’évêque ! La chapelle était accessible soit par le côté ouest soit à l’est par une porte donnant désormais dans le vide mais qui devait ouvrir sur une galerie en bois.

Ces trois murs de tuf s’appuient contre le palais : une fenêtre à lancette est bouchée à cette occasion. La chapelle est voûtée d’arêtes soutenues par de lourdes croisées d’ogives, en calcaire, retombant sur de fines colonnettes. Ce petit bâtiment était visible de l’extérieur au moment de sa construction, comme en témoigne le pignon ouest que l’on peut voir maintenant en accédant aux bureaux du dernier étage.

 

Source : Service Ville d'Art et d'Histoire
Renseignements : 04 97 05 58 70


S'y rendre :

Place du Puy
06130 GRASSE


Patrimoine

Commune(s) Associée(s) :

Carte / Géolocalisation

43.657988412128, 6.9244550401118

Accessible PMR
Désactivé